21 décembre 2020
Chiffres clés et conjoncture, Fiscalité, Transport et logistique, TPE - PME - ETI, Commerce International et Douane, Économie & compétitivité, Recherche et innovation

L'ECHO DE L'ECO n° 7 - JANVIER 2021

Retrouvez par trimestre l’essentiel du Département des affaires économiques, internationales et innovation !

LA PAROLE À ….

Pascal Perrochon, Responsable Affaires Internationales - France Chimie

2020 : une année plus que jamais internationale !

Il est clair que cette année 2020 aura été celle des bouleversements, avec des conséquences économiques encore difficiles à évaluer totalement et certainement durables.

Nous ne pouvions nous douter il y a encore un an que le monde allait devoir s’arrêter, que nous serions tous confrontés à une pandémie dont nous ne sommes pas encore sortis, et qui nécessite la mise en œuvre de plans de relance européen et nationaux, équivalents au Plan Marshall après-guerre, comprenant notamment des volets export.

Des mesures telles que l’instauration d’un chèque de relance export, d’un chèque V.I.E. (Volontariat international en entreprises) ou relatives à la prospection sont surtout destinées aux PME-ETI mais elles doivent permettre de continuer à exister sur les marchés extérieurs. C’est d’autant plus important pour le secteur de la chimie, très dépendant du commerce international, et réalisant plus de 80 % de son chiffre d’affaires à l’exportation.

Mais, avant la pandémie, nous étions déjà dans un contexte international fort perturbé.

La guerre commerciale que se livrent depuis 2018 Américains et Chinois provoque des dommages collatéraux sur le reste du monde, en particulier l’Union européenne qui doit à la fois se protéger des velléités d’expansionnisme de la Chine et des attaques ciblées des Etats-Unis, devenus les défenseurs du repli sur soi. Les rapports de force ne sont plus les mêmes. Le chantier de révision de la politique commerciale de l’UE qui devrait s’achever en 2021 ou la création en 2020 du poste de « Chief Trade Enforcement Officer » au sein de la Commission européenne sont des signes de notre fébrilité mais aussi de notre volonté d’être moins naïfs face aux autres grandes puissances économiques.

Concernant la chimie, il faut évaluer l’utilisation des instruments de défense commerciale à notre disposition (antidumping, antisubventions, mesures de sauvegarde) mais aussi mieux bénéficier des préférences accordées par les accords commerciaux avec des pays comme le Japon ou le Canada, pour ne citer que les derniers qui sont entrés en vigueur. La question de la nécessaire diversification de nos sources d’approvisionnement en matières premières se pose également.

Et que dire de la sortie planifiée mais surtout très compliquée du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Le BREXIT sera effectif au 1er janvier 2021, qu’il y ait accord ou non. A l’heure où sont publiées ces lignes, le Conseil européen et les rendez-vous entre la Présidente de la Commission européenne et le Premier ministre britannique n’ont rien donné et on se dirige tout droit vers un « No deal ». Notre secteur industriel sera le premier à en subir les conséquences. L’instauration de droits de douane, l’application des règles de l’OMC et des contrôles douaniers renforcés seront des freins aux échanges avec un partenaire qui était encore le 3ème pays de destination de nos produits en 2018.

France Chimie continuera d’aider les industriels à appréhender les nouvelles relations avec le Royaume-Uni quelles qu’elles soient et à défendre leurs intérêts.

Mais au-delà de la pandémie et du BREXIT, d’autres batailles nous attendent : la nécessaire modernisation de l’Organisation Mondiale du Commerce, la place des questions environnementales et climat dans les négociations commerciales de l’UE, ou encore les enjeux de souveraineté et de la sécurité économiques, en lien avec l’extraterritorialité des lois et le contrôle des investissements étrangers.

Et puis le monde est fait de cycles et on espère que 2021 sera l’année du renouveau. On met déjà beaucoup d’espoir (peut-être trop ?) dans l’arrivée de Joe Biden à la tête des Etats-Unis. On s’emballe déjà côté européen sur de nouvelles relations transatlantiques et sur une résolution des litiges en cours, mais rien n’est moins sûr.

Par ailleurs, de nouvelles grandes régions économiques se créent, à l’image du nouveau partenariat régional économique global (RCEP) qui regroupe 15 pays de la zone Pacifique, dont la Chine, le Japon et l’Australie. C’est désormais la zone de libre-échange la plus importante du monde.

Elle risque de capter une bonne partie des conteneurs maritimes indispensables pour nos exportations. Le phénomène s’est clairement amplifié ces derniers mois et France Chimie est mobilisée pour interpeller les pouvoirs publics. La relance économique et industrielle sera vaine si on ne peut pas exporter nos produits.

La tectonique des plaques du commerce international peut encore nous surprendre…

LES CHIFFRES CLÉS DU TRIMESTRE

UN REBOND ENCORE PARTIEL DE LA CHIMIE EN FRANCE AU TROISIEME TRIMESTRE 2020
Après le choc économique liée à l’épidémie de Covid-19 au premier semestre 2020, la chimie en France s’est nettement redressée en volume au sortir du premier confinement, profitant d’une reprise des marchés clients en France et à l’export. Le rebond est toutefois insuffisant pour effacer la chute initiale, les volumes de production affichant encore un écart de plus de 5 % à fin septembre sur le niveau d’avant-pandémie.
Pour aller plus loin

UN REBOND ENCORE PARTIEL DE LA CHIMIE EN FRANCE AU TROISIEME TRIMESTRE 2020
Après le choc économique liée à l’épidémie de Covid-19 au premier semestre 2020, la chimie en France s’est nettement redressée en volume au sortir du premier confinement, profitant d’une reprise des marchés clients en France et à l’export. Le rebond est toutefois insuffisant pour effacer la chute initiale, les volumes de production affichant encore un écart de plus de 5 % à fin septembre sur le niveau d’avant-pandémie.
Pour aller plus loin

RESILIENCE DE LA CHIMIE PENDANT LE DEUXIEME CONFINEMENT
Confirmant son annonce de novembre, la Banque de France a pu faire état, enquête de conjoncture de décembre à l’appui, d’un impact du deuxième confinement dans l’industrie et la construction plus modéré relativement à celui d’avril. Dans la chimie, alors qu’elle était descendue à 70% de son activité normale en avril, la production aurait résisté en novembre et décembre pour se stabiliser à 95% de son niveau normal en décembre. Ces tendances globales masquent toutefois des disparités sectorielles selon les marchés clients, en particulier pour les activités chimiques liées aux loisirs et pour les parfums et cosmétiques où la demande est toujours forte en fin d’année.

Source : Banque de France
Pour en savoir plus

COMPETITIVITE

INTERNATIONAL

LE NOUVEAU GROUPE DE TRAVAIL DE FRANCE CHIMIE SUR COMMERCE INTERNATIONAL ET CLIMAT
Les questions environnementales et climatiques sont de plus en plus présentes dans les débats relatifs au commerce international. Nous avons donc décidé de créer un GT dédié au sein du Comité Douane et échanges internationaux. Parmi les sujets traités, le renforcement des normes environnementales dans les accords commerciaux, le « bonus climatique » dans le cadre des financements/garanties export ou encore le futur mécanisme d’ajustement carbone aux frontières.
Si vous souhaitez contribuer à ces travaux, contactez-nous

SE PREPARER A DE NOUVELLES RELATIONS TRANSATLANTIQUES ?
France Chimie a été en lien avec les autorités françaises au moment de l’élaboration des listes de produits américains pour lesquels des droits de douane additionnels de 15 % ou 25 % ont été instaurés. Il s’agissait surtout de de ne pas mettre en péril nos échanges avec le 3ème pays de destination de nos produits. Il convient d’attendre le positionnement du nouveau président américain sur ces litiges commerciaux et espérer des relations transatlantiques apaisées.
Pour aller plus loin

UNE NOUVELLE BROCHURE SUR LE SIGNALEMENT DE TRANSACTIONS SUSPECTES
La DGSI a élaboré conjointement avec France Chimie une brochure sur le signalement de transactions suspectes auprès des pouvoirs publics. Elle concerne les précurseurs de drogues, d’explosifs ou encore le vol de substances chimiques, et prend en compte notamment la dimension internationale. Une campagne de communication et une diffusion seront effectuées début 2021.
Pour aller plus loin sur les produits sous contrôle international

COVID-19 : PROLONGATION DES DISPOSITIFS PUBLICS DE SOUTIEN A L’EXPORTATION
Le gouvernement a annoncé le 14 décembre la prolongation jusqu’au 30 juin 2021 et le renforcement des dispositifs publics de soutien au crédit entre entreprises en place depuis avril 2020. Ces mesures résultent de la conclusion d’un nouvel accord avec les principaux assureurs-crédit actifs en France. Cela concerne notamment les dispositifs de réassurance CAP Francexport et CAP Francexport+.
Pour aller plus loin

TRANSPORT ET LOGISTIQUE

FERAID : Ouverture de la campagne d’inscription des sites industriels

France Chimie s’est associée à l’Union Française des Industries du Pétrole et à l’Union des Transports Publics et ferroviaires pour créer FERAID. Ce réseau vise à regrouper les industriels se déclarant volontaires pour mettre leur expertise au service des entreprises de fret ferroviaire confrontées à un évènement impliquant des marchandises dangereuses pour lequel l’intervention des services publics de secours ne s’impose pas.
Pour vous inscrire et aller plus loin

NEUTRALITE CARBONE DE L’EUROPE, LES TRANSPORTS FORTEMENT MIS A CONTRIBUTION
Le volet transport du pacte vert européen (Green Deal) dont l’objectif est d’assurer la neutralité carbone de l’Europe à horizon 2050 commence à se dessiner ; sous la forme d’un projet de stratégie européenne pour la mobilité intelligente et durable assignant aux transports un objectif de réduction de 90% de leurs émissions par rapport à 1990, pas moins de 10 grands objectifs sont sur la table.
Pour aller plus loin

LES TENSIONS SUR L’OFFRE MARITIME CONTENEURISEE MENACENT NOS EXPORTATIONS
La parabole selon laquelle une marchandise prend sa valeur à partir du moment où elle a été livrée -en bon état et à l’heure demandée, chez le client prend tout son sens au regard des tensions extrêmes qui pèsent sur les services maritimes de lignes conteneurisées entre l’Asie et l’Europe. Cette crise sur les capacités de transport maritime est une réelle menace pour nos exportations en pleine relance économique. France Chimie interpelle les pouvoirs publics afin qu’ils prennent pleinement conscience de la situation.
Pour aller plus loin

VOLET « TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES » DU PROJET DE LOI CONVENTION CITOYENNE POUR LE CLIMAT
Une trajectoire d’augmentation progressive de la fiscalité sur le gazole compensée par un renforcement les aides à l’acquisition de véhicules moins polluants est une des mesures phares de la transposition des propositions de la convention citoyenne pour le climat.
Pour aller plus loin

OPTIMISER LA DOUANE

RELATION UE-ROYAUME-UNI AU 1ER JANVIER 2021 : ANTICIPEZ VOS PASSAGES A LA FRONTIERE !
Frontière intelligente, SI BREXIT, Border Operating Model : autant de termes nouveaux qui recouvrent une même réalité, celle de la complexification imminente de nos relations avec nos partenaires britanniques. Maitrisez et anticipez les procédures douanières à effectuer à partir du 1er janvier prochain de part et d’autre de la frontière ! Celles-ci seront inévitables, quelle que soit l’issue des négociations politiques.
Pour aller plus loin

REFORME DU REGIME D’EXONERATION DES DROITS SUR LES ALCOOLS : LES DISCUSSIONS SE POURSUIVENT
France Chimie maintien des réunions régulières avec la DGDDI sur la réforme à venir en matière d’alcools industriels. Les réflexions sont encore en cours sur le dispositif de remplacement de la Déclaration Préalable de Profession, dont la suppression est à l’origine de cette démarche et ce, bien que la 3ème loi de finances rectificative pour 2020 ait reporté son entrée en vigueur au 1er janvier 2023.
Contactez-nous si vous souhaitez rejoindre le GT alcools industriels de France Chimie en charge de ces travaux !

MISE A JOUR DES CODES NC ET TARIC : METTEZ VOS CLASSEMENTS TARIFAIRES EN CONFORMITE POUR 2021 !
La Commission européenne a publié la mise à jour annuelle de la Nomenclature Combinée, qui sert de base à la déclaration des marchandises à l’import ou à l’export, ou lorsqu’elles font l’objet de statistiques du commerce intra-UE. La première version de la table de corrélation 2020-2021 des codes TARIC a également été mise en ligne. Vérifiez que vos lignes tarifaires n’ont pas été modifiées !
Pour aller plus loin 

Pour consulter la table de corrélation TARIC

DÉCRYPTER MA FISCALITÉ

COMMENT PUIS-JE OBTENIR LE REMBOURSEMENT ACCÉLÉRÉ DES CRÉANCES DE REPORT EN ARRIÈRE DE DÉFICIT ?
L’administration fiscale a mis à jour sa FAQ sur les mesures d’accompagnement des entreprises
Pour aller plus loin

DYNAMISER MA PME

FRANCE RELANCE : LES INFOGRAPHIES FRANCE CHIMIE
Les mesures clés du plan de relance à portée de clic ! Un panorama des aides adaptées aux acteurs de la Chimie.
Pour aller plus loin

DEUX PUBLICATIONS PERMETTENT DE MIEUX DECRYPTER LA DYNAMIQUE DES PME/ETI FRANÇAISES A L’EXPORT !

Bilan Team France export PME & ETI, étude Medef/METI sur l’internationalisation des ETI, la présence des fleurons français autour du globe est à l’honneur. Bien que 60% des ETI constatent une baisse de leur chiffre d’affaires à l’international au 1er semestre 2020, 72% de ces mêmes ETI tous secteurs confondus considèrent que leur présence à l’étranger les aide à surmonter la crise ! Deux études à ne pas manquer en cette fin d’année.
Pour aller plus loin

L’équipe du département économique de France Chimie vous remercie de votre confiance et vous souhaite une bonne année 2021 !