2 octobre 2023
Chiffres clés et conjoncture

Activité dégradée pour la chimie en France sur la première partie de l’année 2023

A fin juillet 2023, l’activité de la chimie en France demeure dégradée

A fin juillet 2023, l’activité de la chimie en France demeure dégradée (-4,4 % sur un an) du fait d’un effet combiné d’un différentiel de compétitivité dû au prix de l’énergie et d’un ralentissement des secteurs clients sur le marché européen.

La baisse de la production de la chimie est moins marquée en France que pour la moyenne européenne ou pour l’Allemagne, grâce à la progression des parfums et produits cosmétiques, et à la relative résilience des spécialités. A l’opposé, les activités de la chimie de base, les plus intensives en énergie, sont en chute libre.

Nos actualités
NZIA : la Chimie reconnue comme indispensable à la transition énergétique

NZIA : la Chimie reconnue comme indispensable à la transition énergétique

Passeport de prévention : report de l’ouverture de la plateforme à 2025

Passeport de prévention : report de l’ouverture de la plateforme à 2025

Futur cadre de régulation pour l’approvisionnement en électricité

Futur cadre de régulation pour l’approvisionnement en électricité