ACTUALITÉS
3 juillet 2018

Les acteurs de la filière « Chimie et Matériaux » s’engagent en faveur du recyclage des plastiques

Partenaires indispensables à la mise en place effective d’une économie circulaire et acteurs clés du recyclage, les entreprises de la filière « Chimie et Matériaux » mobilisent leurs savoir-faire pour donner une seconde vie aux matières plastiques. De nouvelles solutions industrielles sont nécessaires pour tenir les engagements volontaires formalisés dans le cadre de la Feuille de Route Économie Circulaire. L’Union des Industries Chimiques (UIC) et la Fédération de la Plasturgie et Composites apporteront tout leur soutien à la concrétisation de cette ambition.

La Feuille de route Économie circulaire (FREC) était une première étape à laquelle les industriels de la chimie et de la plasturgie ont largement contribué. Ces travaux ont permis d’aboutir à l’expression d’engagements volontaires ambitieux. Il convient désormais de s’assurer de leur concrétisation en termes industriels et opérationnels.

Le développement du recyclage des plastiques sera un projet structurant de la filière « Chimie et Matériaux », qui s’est engagée devant le Conseil National de l’Industrie à accompagner les industriels de la filière (chimistes et plasturgistes en lien avec leurs clients et les éco-organismes) dans le développement de nouvelles solutions de revalorisation des déchets plastiques et vers une utilisation plus importante de matières recyclées.

Dès à présent, les initiatives des industriels se multiplient. Les partenariats récemment noués par des industriels tels que Total, LyondellBasell ou Solvay et l’émergence de nombreuses start-ups dans ce domaine sont de premières illustrations concrètes de la mobilisation de toute la filière « Chimie et Matériaux » pour accélérer le déploiement de l’économie circulaire.

«L’économie circulaire est désormais partie intégrante de la stratégie économique de nos industriels. Leur expertise sur le traitement des produits plastiques leur donne un rôle de premier plan afin de répondre aux enjeux de développement durable de notre économie » déclare Benoit Hennaut, Président de la Fédération de la plasturgie et composites.

« Nos industriels travaillent également à de nouvelles technologies telles que le recyclage chimique et biochimique des plastiques. A l’avenir, de nouvelles solutions de retour à la matière seront disponibles pour viser les objectifs de la FREC » se réjouit Pascal Juéry, Président de l’UIC.

L’UIC et la Fédération de la Plasturgie et Composites entendent accompagner leurs adhérents dans leurs démarches et continuer de travailler avec les pouvoirs publics.