Actualité
4 décembre 2019
Produits chimiques

Lancement de la plateforme publique-privée PEPPER, destinée à développer la recherche sur les perturbateurs endocriniens

Les associations professionnelles France Chimie, la FEBEA ainsi que la Fondation de la Maison de la Chimie, en partenariat avec le ministère de la transition écologique et solidaire, annoncent la création de PEPPER, une plateforme publique-privée destinée à développer la recherche sur l’identification des perturbateurs endocriniens.

Les perturbateurs endocriniens sont un sujet de préoccupation importante pour les consommateurs. Si une réglementation européenne les régit strictement, les méthodes scientifiques disponibles à l’heure actuelle ne couvrent pas encore l’ensemble des mécanismes d’action de la perturbation endocrinienne. Cette situation s’explique notamment par l’insuffisance du nombre de méthodes d’essai validées.

Face à cette situation, plusieurs acteurs publics et privés se sont associés pour créer PEPPER, une plateforme de recherche publique-privée dont l’objectif est de réaliser une « pré-validation » des méthodes d’essai en toxicologie et écotoxicologie pertinentes pour caractériser des propriétés de perturbation endocrinienne. L’action de la plateforme conduira à s’assurer que les méthodes répondent à des critères de qualité et à construire des éléments de preuve reconnus internationalement.

Une activité de test des méthodes d’essai

Trois fonctions sont assurées et financées par la plateforme :

  • l’identification et la documentation de méthodes d’essai matures, scientifiquement fondées et répondant à un besoin en termes d’identification des perturbateurs endocriniens ; 
  • l’organisation de tests sur ces méthodes, en faisant appel à des laboratoires d’essai, pour évaluer la répétabilité et la reproductibilité des résultats ;
  • l’accompagnement des acteurs pour transmettre aux instances internationales de validation leurs méthodes et les rapports scientifiques requis.
     

Une démarche partenariale pour une ambition européenne

Cette initiative s’inscrit dans la Stratégie Nationale sur les Perturbateurs Endocriniens (SNPE) mise en place par le Ministère de la transition écologique et le Ministère de la santé. Le projet a été piloté par l’Ineris, plusieurs secteurs industriels, et les départements ministériels impliqués dans la SNPE.

Au cœur de la raison d’être de la plateforme se trouve le financement des activités de recherche dans les laboratoires d’essai qui testent les méthodes.

La plateforme, qui dispose du statut d’association loi 1901, bénéficie de la mutualisation d’une part de financements publics, provenant notamment du Programme d’Investissements d’Avenir, en raison des enjeux de santé publique et de biodiversité, et d’autre part de financements privés de la part de secteurs concernés soit par la production des substances soit par la commercialisation de produits. Sont également associés à la plateforme la fondation de la Maison de la Chimie, les  ministères de l’agriculture, de la Santé et l’AFISE. 

Première plateforme de ce genre, PEPPER ambitionne de devenir une structure de dimension européenne contribuant à fiabiliser et accélérer le processus de validation de méthodes élaborées en Europe et encourager leur usage.

Pour en savoir plus sur les perturbateurs endocriniens, rendez-vous sur le site Perturbateurs endocriniens Parlons en !