18 juin 2021
Chiffres clés et conjoncture

La France reste la 1e destination européenne des investissements internationaux en 2020

Selon le Baromètre 2021 EY, l’attractivité de la France pour les investisseurs internationaux a résisté pendant la crise sanitaire, maintenant son premier rang en Europe en nombre de projets étrangers.

Interrogés comme chaque année par le cabinet de conseil EY, les décideurs internationaux ont confirmé avoir revu à la baisse leurs projets d’investissements en Europe dans le contexte de la crise sanitaire : 5 578 projets d’implantation (-13 % en nombre par rapport à l’an passé) dont 985 à destination de la France (-18 %), 975 pour le Royaume-Uni (-12 %) et 930 en Allemagne (-4 %).

Malgré un repli plus marqué des projets, le territoire français reste le pays européen le plus attractif en nombre de projets étrangers.

Cette relative résistance a été soutenue en particulier par la perception favorable d’une majorité des dirigeants des mesures d’urgence et du plan de relance mis en place par les autorités, les investisseurs les trouvant plus performants que ceux des autres pays européens.

Dans l’industrie où la chute des projets dans les sites en Europe est de 22 %, la France conserve également la tête du classement européen (341 projets) tout en enregistrant une évolution à la baisse significative (-17 %).

L’impact très hétérogène de la crise sanitaire sur l’activité des secteurs se retrouve aussi dans l’évolution des projets d’investissements étrangers, notamment dans l’aéronautique où le nombre de projets chute à 7 (versus 31 en 2019 soit -77,4 %) quand ceux dans l’industrie pharmaceutique augmentent de 123 % (de 26 à 58 projets).

A l’inverse, pour la chimie-plasturgie qui figurait dans le top des secteurs porteurs de projets industriels étrangers l’an passé, la baisse des projets serait proche de -20 %. Cette évolution masque toutefois les nombreux projets d’entreprises de la chimie -une centaine dont la moitié portés par des PME- déjà retenus dans le cadre de France Relance : 1,2 milliard d’euros d’investissement dans les deux prochaines années en faveur de la localisation de productions critiques, de la décarbonation, du développement des filières d’excellence du futur et de la croissance des PME.

Evolution du nombre de projets d’investissements directs étrangers (IDE) en France et croissance des secteurs industriels en 2020

Source : EY European Investment Monitor, 2021.
 

Le Baromètre de l’attractivité de la France 2021 EY, 7 juin 2021 : 
Attractivité : la France dans la course