Actualité
15 septembre 2020
TPE PME PMI

Interview de Christophe Marsan, Directeur RSE et des Relations Institutionnelles chez DRT, et Président de France Chimie Nouvelle-Aquitaine

Christophe Marsan, Directeur RSE et des Relations Institutionnelles chez DRT, et Président de France Chimie Nouvelle-Aquitaine, nous présente la société DRT, nous détaille ce que lui apporte l’organisation de France Chimie, et nous explique les difficultés et enjeux pour les mois à venir.

Pouvez-vous nous présenter votre société ?
La société DRT (Dérivés Résiniques et Terpéniques) a été fondée au cœur des Landes en 1932 par sept sylviculteurs. DRT est aujourd’hui classée parmi les leaders mondiaux de la chimie du végétal, pour sa production d’ingrédients issus du pin.

Grâce à nos produits d’origine végétale, nous proposons à nos clients une alternative durable aux produits d’origine fossile. C’est ainsi qu’en 2011 nous avons lancé une première gamme 100% bio-sourcée pour accompagner la transition écologique de nos clients.

DRT approvisionne en produits à très haute valeur ajoutée plus d’une vingtaine de secteurs industriels, au premier rang desquels on trouve la parfumerie, les adhésifs, les pneumatiques, l’agriculture, la « santé & beauté », les chewing-gums… Un éventail de plus de 250 produits utilisés dans la vie courante des consommateurs du monde entier. Nous sommes le premier opérateur mondial de distillation d’essence de papeterie.

En 2020 le groupe Suisse Firmenich s’est porté acquéreur de DRT, et nous avons intégré cette société familiale comptant plus de 9 000 collaborateurs dans le monde et réalisant un chiffre d’affaire de 3.9 Milliards de francs suisses

Qu’il s’agisse de nos activités, de notre modèle de développement ou encore de nos choix en matière d’innovation, nous basons notre développement sur le respect de la nature et des hommes. Placée en amont de nombreuses industries, notre chimie plus durable permet ainsi d’œuvrer à la transition écologique des marchés.

Notre ADN, c’est la responsabilité !

Que vous apporte l’organisation de FRANCE CHIMIE ?
Beaucoup et ce depuis longtemps ! Les commissions et les groupes de travail qui en découlent sur le Social, sur les Affaires Publiques et sur le HSE notamment, sont indispensables au fonctionnement de l’entreprise. Il est arrivé aussi de solliciter différentes directions de l’organisation de France Chimie pour nous accompagner sur des sujets complexes auprès des administrations.

Plus récemment France Chimie nous a aidé à consolider nos réflexions et actions sur la RSE (Responsabilité Sociétale et Environnementale). Nous avons d’ailleurs été très impliqués dans l’initiative RSE de France Chimie, et avons notamment participé à l’évolution de la charte mondiale Responsible Care vers la RSE et l’élaboration du formidable outil d’auto-évaluation des pratiques RSE. Comme vous le savez, DRT est signataire de la charte mondiale Responsible Care depuis 1991 et il était donc légitime que nous nous engagions dans son évolution.

L’antenne France Chimie régionale est aussi essentielle pour nous, notamment grâce à la proximité qu’elle offre avec la Préfecture de Région, la DREAL, les élus locaux, mais aussi grâce à ses réunions sur les domaines règlementaire (HSE, sécurité des produits…), social & RH… Ces réunions permettent aux collaborateurs de se tenir informés des actualités règlementaires et d’échanger avec les autres adhérents.

Ma nomination de Président le 26 juin dernier va me permettre de mesurer la diversité des actions et la richesse du réseau de France Chimie Nouvelle- Aquitaine.

Quelles sont vos difficultés, et quels sont vos enjeux pour les mois à venir ?
La période de crise que nous traversons a des répercussions sur toutes les entreprises.

Nous avons pu maintenir notre activité au premier semestre, avec un effectif minimum sur site pour respecter le cadre règlementaire. Notre chiffre d’affaire a été impacté mais nous espérons un retour à un niveau normal rapidement. Nous sommes plutôt confiants pour les mois à venir grâce à certains de nos marchés porteurs et nous avons décidé de maintenir les investissements prévus.

Nous avons contribué à l’effort de solidarité nationale en réalisant une production de gel hydro-alcoolique pour l’offrir à des structures locales telles que les centres hospitaliers, les EPAHD, et la CCI des Landes que nous remercions pour leur engagement. Cette initiative a été très bien accueillie.

La France a besoin de relocaliser un certain nombre de fabrications de matières premières pharmaceutiques et intermédiaires de synthèse. La relocalisation sera bénéfique pour redynamiser les industries du territoire.

DRT, avec le support de son nouveau propriétaire, le Groupe FIRMENICH, est prête à investir, et notamment en R&D, pour faire partie de la nouvelle chaîne de fabrication des principes actifs et des intermédiaires pharmaceutiques, au niveau national et au niveau européen.
Nous disposons pour cela d’une plateforme de chimie fine située à Mourenx (64) qui est prête à accueillir de nouvelles activités. Elle dispose de capacités de production adaptées aux activités pharmaceutiques. De plus, notre site de production de Castets (40) spécialisé en chimie fine dispose aussi de foncier pour faciliter une possible expansion.

D’un point de vue environnemental, nos progrès en termes de développement durable et de RSE sont majeurs sur nos sites : actions environnementales avec les parties prenantes, programmes d’apprentissage, baisse des émissions de 50% en 5 ans, avec aucun incident majeur à déclarer sur nos installations.

Par exemple, en 2015, nous avons installé une centrale de cogénération biomasse sur notre site de production de Vielle-St-Girons qui substitue la majeure partie de l’énergie fossile consommée par le site par de l’énergie renouvelable, évitant ainsi plus de 400 000 tonnes de CO2 sur 20 ans d’exploitation.

Avec ces atouts, nous avons les capacités d’accueillir de nouvelles activités dans le domaine de la chimie fine et des matières premières pharmaceutiques.

www.drt.fr