28 septembre 2020
Économie & compétitivité

France Relance : des opportunités pour la chimie en France !

« France Relance » est le plan de relance présenté le 3 septembre dernier par le Premier ministre entouré de la ministre du Travail, de la ministre de la Transition Ecologique et Solidaire et du ministre de l’Economie, des Finances et, désormais, de la Relance.

Il s’articule autour de trois grandes priorités dotées de montants relativement équivalents :

1. La transition écologique (30 milliards d’euros) :

  • 11 milliards d’euros pour les transports
  • 9 milliards d’euros pour l’énergie et les technologies vertes
  • 6,7 milliards d’euros pour la rénovation des bâtiments
  • 1,2 milliard d’euros pour la transition agricole
  • Autres mesures (biodiversité, rénovation des réseaux d’eau…) : 1,8 milliard d’euros

2. La compétitivité des entreprises (34 milliards d’euros) :

  • 20 milliards d’euros de baisse des impôts de production (sur 2 ans)
  • 11 milliards d’euros pour le PIA 4 (Plan d’Investissements d’Avenir)
  • 3 milliards d’euros pour le renforcement des fonds propres des entreprises
  • 1 milliard d’euros de soutien à l’investissement industriel, dont 400 millions d’euros pour Territoires d’Industrie et 600 millions d’euros pour les projets de relocalisation
  • 385 millions d’euros pour la transition numérique des TPE et PME

3. La cohésion sociale et territoriale (36 milliards) :

  • 14,1 milliards d’euros pour l’emploi et la formation
  • 6 milliards d’euros pour le volet Investissements du Ségur de la santé
  • 5,2 milliards d’euros de soutien à l’investissement des collectivités
  • 3 milliards d’euros pour la recherche
  • Autres mesures dont aides sociales : 6,7 milliards

Ce plan de relance sera piloté par le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance. Ses différentes mesures seront déployées principalement en 2021 et 2022 et, pour certaines, des actions dès le quatrième trimestre 2020.

Un certain nombre de mesures telles que la réduction des impôts de production, l’activité partielle, l’apprentissage ou encore l’embauche de jeunes concernent l’ensemble des entreprises. D’autres sont plus spécifiquement dirigées vers les entreprises industrielles et notamment les TPE, PME et ETI. On retiendra notamment, d’intérêt pour les adhérents de France Chimie :

  • Des mesures de soutien à la conquête de nouveaux marchés à l’export
  • Des subventions à l’achat de nouvelles technologies numériques (robotique, réalité virtuelle ou augmentée, réseaux de capteurs et logiciels, traitement des données, contrôle non destructifs etc.)
  • Différents appels à projets en soutien d’investissements industriels (augmentation de capacités, nouveaux procédés, efficacité énergétique, chaleur décarbonée biomasse)
  • Des subventions pour des investissements industriels dans les territoires à la décision des Régions et des Préfets

Différents appels à manifestation d’intérêt (capacités industrielles pour principes actifs et intermédiaires, chaleur décarbonée base CSR (combustibles solides de récupération), électrification des procédés)

Le site de France Chimie (www.francechimie.fr) a recensé pour vous les dispositions les plus pertinentes pour les entreprises de la chimie en France.

Nous vous tiendrons informés des nouveaux appels à projets et appels à manifestation d’intérêt qui pourront être publiés dans les semaines et les mois prochains.

France Chimie et les France Chimie en régions sont à vos côtés pour vous aider à saisir les opportunités offertes par France Relance les mieux adaptées à vos projets et à vos besoins.