15 juin 2023
Actualités générales

33 étudiants ingénieurs en chimie récompensés pour leurs projets d’innovations durables
 

Le Prix Jeunes pour l’Innovation récompense les projets d’innovation en faveur d’une société durable des étudiants ingénieurs des 20 écoles de chimie et génie des procédés de la Fédération Gay-Lussac. Il est soutenu par 10 industriels partenaires : Adisseo, Arkema, BASF, Elkem, ExxonMobil, KemOne, Minakem, Seqens, Solvay et Weylchem

Pour cette troisième édition, le jury, composé de directeurs de la recherche et de DRH des partenaires industriels ainsi que de représentants de France Chimie a attribué 5 prix, récompensant ainsi 33 étudiants.

L’École Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier pour le projet « patch d’autodiagnostic de la maladie de Lyme » remporte le 1er Prix.


Cinq équipes d’élèves, aujourd’hui dans leur dernière année d’étude, vont se partager des prix d’un montant de 5 000 à 10 000 euros et mettent dès à présent.


Leur école de chimie à l’honneur :

  • 1er Prix pour le projet « Patch d’autodiagnostic de la maladie de Lyme » à l’équipe de l’École Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier.
  • 2e Prix pour le projet « IMPRESS’ALGUES, un polymère biosourcé » à l’équipe de l’École Nationale Supérieure de Matériaux, d’Agroalimentaire et de Chimie (ENSMAC - Bordeaux).
  • 3e Prix pour le projet « Agrowgel, un projet de valorisation des mégots pour l'amendement des sols » à l’équipe de l’École Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier.
  • 4e Prix pour le projet « XYLOS Retardants, un projet de valorisation de la struvite » à l’équipe de l’École Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier.
  • 5e Prix pour le projet « Des coquilles d’œuf à l’émail, une aventure presque éco-responsable » à l’équipe de Chimie ParisTech-PSL.


​​​​​​En complément de ces prix, les élèves finalistes ont tous bénéficié d’un entretien de mentorat avec un représentant de l’une des entreprises partenaires. Ils ont également pu échanger avec ces industriels sur leur politique RSE ou leur stratégie de croissance durable.


Pour Frédéric Gauchet, Président de France Chimie : « Cette troisième édition, qui rencontre encore plus de succès que les précédentes, célèbre le talent, la créativité et la motivation des 33 lauréats au service de la chimie, une science clef pour rendre notre société plus durable et respectueuse de notre planète. Nous travaillons main dans la main - écoles et entreprises - pour que les ingénieurs et les chercheurs de demain soient prêts à relever les défis confiés à la chimie : poursuivre la décarbonation et inventer les solutions durables nécessaires à la transition écologique de notre société et de toutes les industries. »

Pour Laurent Prat, Président de la Fédération Gay-Lussac : « Les 20 écoles d’ingénieurs en chimie et génie des procédés de la Fédération Gay-Lussac sont autant de partenaires de France Chimie pour avancer dans un développement respectueux des transitions en cours : leurs élèves sont formés aux compétences nécessaires et contribuent à l’Innovation de ce secteur. »

Liste des projets finalistes :

  • De l’École Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier, pour Agrowgel, un projet de valorisation des mégots pour l'amendement des sols ;
  • De l’École nationale supérieure de chimie de Mulhouse, pour Bulle Glaciale, une crème fraicheur pour le visage ;
  • De Chimie ParisTech-PSL, pour Des coquilles d’œuf à l’émail, une aventure presque éco-responsable  ;
  • De l’École Nationale Supérieure de Matériaux, d’Agroalimentaire et de Chimie (ENSMAC - Bordeaux), pour Poly(mer)’net, conception d’un matériau biodégradable pour un filet de pêche ;
  • De l’École Nationale Supérieure de Matériaux, d’Agroalimentaire et de Chimie (ENSMAC - Bordeaux), pour IMPRESS’ALGUES, un polymère biosourcé ;
  • De l’École Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier, pour un patch d’autodiagnostic de la maladie de Lyme ;
  • De Chimie ParisTech-PSL, pour Bulles de cristal, dosette pour eau pétillante ;
  • De l’ESPCI Paris, pour une solution d’extraction de métaux à partir de déchets électroniques par voies chimiques et biochimiques ;
  • De l’École Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier, pour XYLOS Retardants, un projet de valorisation de la struvite ;
  • De l’École Nationale Supérieure de Matériaux, d’Agroalimentaire et de Chimie (ENSMAC - Bordeaux), pour Ventr’o chaud, un projet de bouillote portable et réutilisable pour soulager les douleurs menstruelles.
Nos actualités
L’OCDE publie un guide contre la corruption

L’OCDE publie un guide contre la corruption

Veille SSE

Veille réglementaire SSE du 16 au 31 mars 2024

Trophées responsible care 2024 : Sept entreprises de la Chimie récompensées

Trophées responsible care 2024 : Sept entreprises de la Chimie récompensées

Téléchargement

15 juin 2023

33 étudiants ingénieurs en chimie récompensés pour leurs projets d’innovations durables

Communiqué de presse