Actualité
3 septembre 2019
TPE PME PMI

Interview de Christian SIEST, Président d’Orrion Chemicals Orgapharm

Christian SIEST, Président d’Orrion Chemicals Orgapharm, nous présente sa société, nous explique ce que lui apporte France Chimie. Signataire du French Business Climate Pledge, il nous détaille les actions menées pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre à travers la R&D, la RSE, les économies d’énergie...

Pouvez-vous nous présenter votre société ?

La société Orrion Chemicals Orgaform est spécialisée dans la fabrication de colles pour agrafes, de produits de protection du verre creux, et d’agents démoulant pour les pièces en mousse polyuréthane.

Une autre partie de son activité est la fabrication à façon pour des start-ups qui n’ont pas d’outil industriel et recherchent un partenaire long terme, et pour de grands donneurs d’ordre (par ex : adhésifs alimentaires, adhésifs caoutchouc-métal pour systèmes anti-vibration…)

Elle a réalisé un chiffre d’affaires de 12,9 millions € en 2018, et compte 46 salariés dont 9% dans la R&D.

Que vous apporte FRANCE CHIMIE ?

Nous sommes situés à Semoy, en région Centre Val de Loire.

Notre France Chimie régionale est essentielle pour nous, notamment la proximité avec la Préfecture de Région, la DREAL, les élus locaux, mais aussi les réunions sur les domaines règlementaire (HSE, sécurité des produits..), social & RH… Elles permettent de se tenir informé des actualités, et surtout d’échanger avec les autres adhérents. Elle a de plus créé un club Industrie du Futur avec la métallurgie et la plasturgie, auquel nous participons activement, qui permet de mobiliser les adhérents sur le sujet et recherchez des financements pour les accompagner.

C’est lors d’une de ces réunions que nous a été présenté la formation Référent Energie et ses avantages, notamment son financement par l’OPCA.

Nous avons donc formé en 2019 un « Référent Energie » qui anime une équipe pluridisciplinaire. Suite à cette formation, nous avons tout un plan d’actions en cours, à commencer par l’installation de comptage (vapeur et électricité), la récupération de l’énergie de l’air des compresseurs pour chauffer un bâtiment et le remplacement de l’eau adoucie par de l’eau osmosée pour l’alimentation de la bâche d’eau de la chaudière afin de réduire le nombre de purges.

France Chimie nous a aussi aidé à développer une réflexion et des actions autour de la RSE (Responsabilité Sociétale et Environnementale). La RSE fait partie de notre stratégie et de notre politique.  Nous avons été très impliqué dans l’initiative RSE de France Chimie avec l’outil d’auto-évaluation de la RSE, et avons mis en place un plan d’action RSE dès 2018.

Vous êtes très impliqué pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre. Pouvez-vous donner des exemples d’actions que vous avez mises en place ?

Lors de la Rencontre des Entrepreneurs de France 2019, organisé par le MEDEF, nous avons confirmé notre mobilisation en faveur du climat, en signant le French Business Climate Pledge. Nous faisons partie des 99 entreprises signataires qui s’engagent officiellement pour contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Notre objectif carbone long terme est de réduire de près 50% nos émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2023 par rapport à 2011 : ramener le ratio Kg de CO2 émis par Kg fabriqué à 0,15 en 2023 contre 0,28 en 2011. Pour l’année 2018, le ratio est de 0.19, soit 30% de réduction par rapport à 2011.

En plus des exemples cités dans la précédente question, nous avons mis en place d’autres actions.

Au niveau de la R&D, de grands projets financés par le fonds FEDER sont en cours sur les agents démoulant afin de remplacer les produits base solvant par des produits base aqueuse.

Nous sommes très actifs au niveau du site sur les économies d’énergie et l’optimisation des déchets :

Nous sommes certifiés ISO 14 001 depuis 2006.

Le tri des déchets est très poussé (26 filières différentes) et 73% des déchets sont valorisés. Nous recyclons aussi les solvants de nettoyage et limitons les pertes.

Des panneaux solaires ont été mis en place depuis 2017. Cela représente 5% de notre consommation d’électricité.

Le brûleur de la chaudière a été remplacé ce qui a permis de réduire la consommation d’énergie et les émissions de CO2.

Grâce aux CEE (Certificats d’Economie d’énergie), nous avons pu financer le calorifugeage de tous les points singuliers des ateliers, ainsi que le remplacement de l’éclairage des ateliers et magasins par des éclairages LED.

Nous avons confiance en l’ensemble des actions en cours, qui nous permettra d’atteindre notre objectif de réduction de gaz à effet de serre.