24 septembre 2015

Les 100 premiers groupes chimiques mondiaux en 2014

Un classement de la chimie mondiale 2014 marqué par la baisse des cours des matières premières.

Le dernier classement des groupes chimiques mondiaux publié par ICIS* pour 2014 indique une baisse du chiffre d’affaires des 100 premiers groupes mondiaux, de l’ordre de -6 % en dollars par rapport à 2013.

La part de ces groupes a représenté 31 % de la chimie mondiale selon les dernières estimations du Cefic, en recul par rapport aux 35 % en 2013 et 37 % en 2011. L’effet de la baisse des prix expliquent en partie la contraction des ventes dans un contexte de demande encore ralentie dans certaines zones géographiques.

Dans ce top 100, l’Europe reste bien représentée avec 34 % des ventes des 100 premiers groupes, mais elle a perdu trois points au bénéfice du continent américain qui a monté à 32 % des ventes (contre 29 % en 2013). Dans un contexte de crise de l’eurozone encore présente dans de nombreux pays, les ventes chimiques des groupes européens ont diminué de près de 15 % en dollars par rapport à 2013 (-17,5 % en euros). Aux Etats-Unis, les groupes ont enregistré dans le même temps une progression de 3,2 % en dollars.

La part des groupes asiatiques est stable à 27 % mais ils affichent globalement une contraction de leurs ventes de 5,4 % en dollars.

Les groupes américains et du Moyen-Orient ont continué de bénéficier de coûts plus faibles de leurs matières premières sur base éthane qu’en Europe. Mais, la baisse des cours du pétrole dans la deuxième partie de l’année (-44,4 % en six mois) a un peu réduit cet écart de compétitivité, même si en moyenne annuelle, l’effet a été atténué.

La chute des cours du pétrole a davantage touché les groupes pétrochimiques et les producteurs de plastiques, et elle s’est progressivement transmise à la chaîne aval.

Le classement des dix premiers groupes n’a pas réellement bougé hormis pour le britannique Inéos qui entre à la 9e place (11e en 2013).

Les groupes européens ont été nombreux à perdre des places. Les baisses dans le classement les plus significatives ont touchées notamment les allemands K+S (-10 rangs) et Lanxess (-8), l’italien Versalis (-13) et le britannique Jonhson Matthey (-8). A l’inverse des groupes américains qui ont enregistré des progressions : Chevron Phillips Chemical (+4), Hunstman (+6) et Sherwin-Williams (+6).

Quelques groupes asiatiques affichent également des hausses significatives des ventes et montent dans le classement : les thaïlandais Indorama (+10 rangs), SCG Chemicals (+19) et PTT Global Chemical Public (+5).

Enfin, l’Iran est représenté par la Persian Gulf Petrochemical industry Company (+9 places) et Parsian Oil & Gas Development.

*Classement établi par ICIS Chemical Business, selon les chiffres d’affaires convertis en dollars, et portant sur les activités chimiques des sociétés mondiales en 2014. Publié en septembre 2015.